Comment fonctionne, marche et comment installer une pompe a chaleur

Face à la traditionnelle chaudière au fioul ou au gaz, la pompe à chaleur a conquis le marché. Plusieurs raisons peuvent expliquer cet intérêt qu’on porte à ce nouvel appareil. D’une part, la pompe à chaleur permet un gain considérable d’énergie (on gagne en moyenne 2kwh, par kwh dépensé) ; la facture de chauffage est donc divisée en 2.

De plus, il s’agit d’un système écologique de chauffage, qui peut avoir une multifonction: chauffage, eau chaude sanitaire et climatisation.

 

Le fonctionnement de la pompe à chaleur

image499Il faut noter que la pompe à chaleur existe en plusieurs types et plusieurs modèles. Elles sont classées en 3 catégories selon la source des calories captées. On a l’aérothermie lorsque la chaleur est captée dans l’air, la géothermie quand les calories proviennent du sol, et l’hydrothermie quand la source est dans l’eau.

La source diffère, mais le fonctionnement est pratiquement les mêmes. Grâce au fluide frigorigène qu’elle contient, la pompe à chaleur prélève les calories gratuites contenues dans l’environnement. Lorsque la température du fluide augmente, les calories sont transformées en vapeur. Ce gaz est ensuite aspiré par un compresseur qui amplifie sa température jusqu’à atteindre 90°.

Ce gaz ainsi chauffé passe ensuite dans le condenseur, qui va l’envoyer vers le diffuseur qui se charge de diffuser la chaleur dans l’espace à chauffer (radiateur, plancher chauffant, ventilo-convecteur…). Le gaz restant va devenir liquide par condensation et passer dans le détenteur et le cycle recommence. Il faut remarquer qu’il existe des pompes à chaleur fonctionnant au gaz.

 

L’installation de chaque catégorie de pompe à chaleur

image498Les pompes à chaleur diffèrent dans leur installation. La pompe à chaleur air-air, est facile et moins chère à installer. Elle est compatible avec le système central de chauffage.

Elle est souvent réversible ; en revanche, au-delà de -5°, la température maximale de l’air qu’elle peut générer atteint difficilement les 19° et elle a l’inconvénient d’être bruyante, selon l a gamme du produit. A l’instar de la pompe à chaleur air-air, l’installation de la pompe à chaleur air-eau n’est pas difficile ; elle aussi peut s’adapter au chauffage existant.

Cet appareil permet de chauffer l’air et les eaux sanitaires et peut aussi rafraichir l’air. Les appareils haut de gamme de cette catégorie peuvent supporter le grand froid (jusqu’à -25°). S’agissant de la pompe à chaleur sol-eau ou sol-sol, le montage est assez complexe car il nécessite un grand forage si on opte pour des capteurs verticaux, et un grand espace si on choisi des capteurs verticaux.

En plus du chauffage, cette catégorie permet de produire de l’eau chaude sanitaire et de rafraichir l’air. La pompe à chaleur eau-eau est la plus compliquée à installer car il est nécessaire de creuser deux forages, et il faut que l’endroit à chauffer soit à proximité d’un point d’eau ou d’une nappe. Elle est compatible avec le radiateur à basse température et le plancher chauffant, mais pour être compatible avec le chauffage central classique, il faut qu’elle soit à haute température (+65°)

 

Demande de devis gratuit en ligne

Demande de devis